English     Twitter Twitter

Aidez à protéger un enfant contre la maltraitance.


Appelez-nous : 905 895-2318 | 1 800 718-3850
24 heures par jour, sept jours par semaine


Aleem Punja est nommé directeur de l'exploitation de
la Société d'aide à l'enfance de la région de York

Aleem Punja

Nancy French, présidente-directrice générale (PDG) de la Société d'aide à l'enfance de la région de York, est heureuse d'annoncer la nomination d'Aleem Punja comme directeur de l'exploitation de la Société d'aide à l'enfance de la région de York, à compter du 24 septembre 2018. Aleem sera responsable de tous les secteurs de service afin de s'assurer de l'excellence opérationnelle au sein de la Société.

En tant que chef de secteur/gestionnaire principale à l'Association ontarienne des Sociétés d'aide à l'enfance, Aleem a mené le secteur de l'enfance sur le développement, la mise en oeuvre, et le maintien du Réseau d'information pour la protection de l'enfance, un projet conjoint de 300 millions de dollars du ministère et du secteur. En tant que directeur principal de l'Unité de la réconciliation et des services autochtones, Aleem a également été responsable de la mise en oeuvre des engagements du secteur en matière de réconciliation avec les jeunes enfants, les jeunes et les familles autochtones en Ontario.

Aleem apporte plus de 17 ans d'expérience de travail dans la prestation des services à l'enfance, ayant dirigé des services provinciaux et des systèmes de transformation et la mise en oeuvre de politiques et de programmes. Aleem a commencé sa carrière à Blue Hills Child and Family Centre comme agent d'aide à la famille et thérapeute de groupe. Il a travaillé en tant que professionnel d'aide à l'enfance à la Société d'aide à l'enfance de Durham et à la Société d'aide à l'enfance de Northumberland (maintenant Highland Shores). Aleem a également été professeur à temps partiel à la School of Community and Health Studies, Child and Youth Care program au Centennial College of Applied Arts and Technology. Pendant plus de six ans, il a travaillé à l'AOSAE à fournir des conseils aux Conseils d'administration, à la haute direction, et aux cadres supérieurs en supervisant et en donnant des conseils sur la politique provinciale, les services et les projets et les initiatives de gestion du changement transformateur.

Aleem siège au comité consultatif sur les politiques en matière d'équité pour le Toronto District School Board, où il fournit des conseils stratégiques et opérationnels sur la mise en oeuvre de politiques et de pratiques en matière d'équité. Aleem a également servi à titre de président du conseil de l'Aga Khan Social Welfare pour l'Ontario, de commissaire pour la Commission canadienne sur les suicides et comme leader provincial responsable de l'Aga Khan Council pour la stratégie nationale de réduction de la pauvreté du Canada.

La Société d'aide à l'enfance de la région de York est fière d'accueillir Aleem en tant que directeur de l'exploitation à l'automne.




Nous sommes fiers de vous faire part de notre Rapport annuel de la Société d'aide à l'enfance de la région de York 2017-18!

Ce rapport souligne tout le travail qui a été réalisé par le personnel de notre Société l'an dernier, y compris notre partenariat actuel avec Dnaagdawenmag Binnoojiiyag Child and Family Services et les efforts qui ont été déployés pour exécuter les changements tant attendus et accueillis à la nouvelle Loi sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille de 2017.

Nous sommes très reconnaissants envers notre personnel hors pair, les familles-ressources, les bénévoles et les membres du conseil qui travaillent avec diligence pour remplir la mission de la Société à veiller à l'épanouissement des enfants, à fonder des familles unies et à créer des communautés bienveillantes.



Le 30 juillet est la Journée mondiale de la lutte contre la traite d'êtres humains

Le 30 juillet est la Journée mondiale de la lutte contre la traite d'êtres humains. Votre Société d'aide à l'enfance de la région de York s'engage à mettre fin à la traite d'êtres humains, une forme d'abus qui croît rapidement et qui vise souvent les enfants et les jeunes*.

La traite d'êtres humains constitue une violation déplorable des droits de la personne. Elle est décrite comme une forme moderne d'esclavage et celle-ci se produit ici, dans la région de York, et partout dans le monde. Au Canada, la traite d'êtres humains s'effectue en grande partie à des fins d'exploitation sexuelle. Dans la région de York, il est connu qu'elle se pratique dans des hôtels, des clubs, des studios de massage, des entreprises de services d'escortes, et même, dans des résidences privées.

Bien que tout le monde puisse être ciblé par celle-ci, les personnes marginales courent plus le risque d'en être victime, y compris les femmes et les filles autochtones, les adolescents logés de façon vulnérable ainsi que les enfants et les jeunes qui se définissent comme des LGBTQ+.

Les trafiquants commencent généralement à charmer les jeunes âgés de 12 ou 13 ans. Ils convoitent les enfants et les jeunes vulnérables et peu méfiants, et exploitent leurs besoins innés d'appartenir à un groupe et d'être aimés par une famille. Les trafiquants jouent aussi le rôle de l'ami ou du petit ami attentionné, promettant à leur victime de leur offrir une vie différente et meilleure, une connexion émotionnelle, et souvent, une relation amoureuse.

Lorsque la traite d'êtres humains implique des enfants et des jeunes âgés de moins de 18 ans, ce sont les abus d'enfants et les problèmes de protection qui en découlent qui exigent l'intervention et l'engagement de notre Société.

Dans le cadre de l'engagement de la Société d'aide à l'enfance de la région de York à mettre fin à la traite d'êtres humains, nous avons conçu un protocole partagé en partenariat avec les membres de l'équipe du service de police de la région de York responsables de la traite d'être humains pour aider à identifier et à protéger les enfants et les jeunes. Lorsque le personnel du service de police régional de York trouve des enfants et des jeunes qui relèvent du mandat juridique de la Société d'aide à l'enfance et qui nécessitent d'être protégés, il nous appelle pour obtenir de l'aide. En retour, nous l'appelons lorsque nous savons ou pensons qu'un enfant ou un jeune pourrait être victime de traite d'êtres humains ou des trafiquants. Ce partenariat a permis au personnel de notre Société d'apprendre, d'évoluer et de concevoir des stratégies pour aider les enfants et les jeunes de manière plus holistique.

De plus, nous donnons des formations obligatoires aux employés et aux familles-ressources afin qu'ils permettent de déceler les signes précurseurs relatifs à la traite d'êtres humains existant parmi les jeunes. Le personnel de votre Société d'aide à l'enfance de la région de York travaille aussi de concert avec celui de l'Université de York sur un projet de recherche avec des victimes et des survivants des fournisseurs de service humains et de la traite d'êtres humains pour concevoir des outils et des programmes qui permettront d'améliorer l'identification des jeunes à risque dès les premiers stades. Ils espèrent ainsi aider les enfants et les réintégrer dans leurs familles.

Les membres du Comité interne sur la traite d'êtres humains relevant de plusieurs services aspirent à devenir un chef de file dans la communauté luttant contre la traite d'êtres humains. Ceux-ci déploient des efforts avec le personnel du service de police régional de York afin de maintenir, de partager et d'évaluer le protocole partagé sur la traite d'êtres humains ainsi que d'offrir des formations relatives à ceux-ci. Ils visent aussi à offrir des renseignements sur la traite d'êtres humains de la même manière que nous offrons des services aux enfants, aux jeunes et aux familles.

Veuillez vous joindre au combat pour mettre fin à la traite d'êtres humains. Si vous êtes témoins de traite d'êtres humains ou suspectez que certaines personnes participent à ce crime, veuillez prendre contact avec les membres de l'équipe luttant contre la traite d'êtres humains du service de police de la région de York en composant le 905 758-5581 (tous les appels sont traités de manière confidentielle) ou en envoyant un courriel à humantraffickingteam@yrp.ca.

Apportez votre soutien sur Twitter en utilisant les mots-clics des Nations Unies : #IGiveHope #EndHumanTrafficking.

Suivez-nous sur Twitter @YorkRegionCAS et @CEOYorkCAS

* Les données de Statistique Canada ont permis de révéler que les jeunes âgés de moins de 18 ans constituent le quart des victimes de la traite d'êtres humains inscrites entre 2009 et 2014.




Élections en Ontario en 2018
À l'approche des é lections, le 7 juin, assurez-vous que les candidats appuient les enfants et les familles de l'Ontario. Pour savoir comment aider, cliquez ici.

Pourquoi certaines familles s'impliquent-elles dans le bien-être des enfants? Quels sont certains des dé fis auxquels font face ces familles? Qui a la responsabilité d'aider ces familles? Regardez cette vidé o. Les ré ponses pourraient vous é tonner.



La province fait passer à 18 ans l'âge de protection des enfants

Le 1er janvier 2018, l'Ontario fera augmenter l'âge de protection pour inclure tous les enfants âgés de moins de 18 ans. En augmentant l'âge de protection, les jeunes de 16 et 17 ans ayant besoin de protection seront admissibles à toute la gamme de services en matière de protection des enfants, ce qui leur donnera une meilleure chance d'obtenir le soutien dont ils ont besoin et de vivre une meilleure transition vers l'âge adulte.

Les jeunes peuvent être admissibles aux services de protection s'ils sont victimes de violence physique, sexuelle ou psychologique, de négligence et d'abandon ou s'ils sont menacés par l'une ou l'autre de celles-ci. Les jeunes qui ont quitté le domicile familial parce qu'ils craignent pour leur sécurité et les jeunes sans-abri peuvent être admissibles aux services d'une Société d'aide à l'enfance.

Si vous craignez qu'un jeune puisse avoir besoin de protection, vous pouvez nous appeler 24 heures par jour, sept jours par semaine, au 905 895-2318 (sans frais au 1 800 718-3850).

Une nouvelle entente volontaire de services à la jeunesse sera disponible pour les jeunes qui :
●  sont âgés de 16 ou 17 ans;
●  ne peuvent pas être protégés adéquatement au domicile familial ou dans le cadre de leurs conditions de vie actuelles;
●  n'ont aucune autre option concernant leur sécurité chez des membres de leur famille ou des amis; et
●  ont besoin d'être placés hors de leur domicile familial.

Nous encourageons les Sociétés d'aide à l'enfance et les agences communautaires de soutien à la jeunesse à collaborer afin d'élaborer des protocoles et des processus de soutien aux services pour les jeunes de 16 et 17 ans ayant besoin de protection.

Pour de plus amples renseignements :

Information pour les jeunes - Services de protection pour les jeunes de 16 et 17 ans

Renseignements à l'intention des organismes qui viennent en aide

Renseignez-vous sur les changements qui arriveront prochainement avec la nouvelle Loi sur les services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille ici : " L'Ontario renforce la législation relative aux services à l'enfance, à la jeunesse et à la famille."